Plus de promos pour le bio

13 mars 2019

En 2018, plus de 9* Français sur 10 déclarent avoir acheté des produits biologiques. Autres preuves de l’engouement pour le bio : près des ¾ consomment bio régulièrement (au moins une fois par mois) et 12% en consomment même tous les jours ! Grâce notamment à la grande distribution qui concentre 81% des achats. C’est donc tout naturellement que les acteurs de la GSA se sont mis à investir massivement dans la promotion de ce type de produits.

En 2018, Retail Explorer** observe un bond de +96% de prospectus entièrement dédié aux produits bio. Mais attention : toutes proportions gardées ce volume reste minime, et représente 45 prospectus. Il n’empêche, les grandes enseignes alimentaires ont pris le virage du bio, c’est un fait et les derniers bilans financiers des enseignes l’attestent. Chez E.Leclerc, l’offre « bio » en magasins et sur le circuit « drive » représente désormais 4,2% du chiffre d’affaires total de l’enseigne (source Iri) contre 3,5% en 2017 ; Monoprix fait le double. Quant à Carrefour, il revendique la place de leader en ayant réalisé 1,8 milliard d’euros de chiffres d’affaires sur le bio en 2018 et vise 5 milliards d’euros en 2022. Ces résultats montrent à quel point le marché est porteur. D’ailleurs, certains distributeurs vont jusqu’à créer un réseau spécialisé comme Carrefour Bio, Auchan Bio ou Le Marché Bio d’E.Leclerc. Tous avec de grandes ambitions : pour 2022, E.Leclerc vise 200 magasins et Carrefour Bio, 120. À noter également les dernières opérations de rapprochement d’enseignes comme Les Comptoirs de la bio, chez qui Intermarché a pris une participation minoritaire en janvier 2018. Citons aussi So.bio, dont le rachat a été annoncé par Carrefour en juillet.

Pour 84% des consommateurs, le bio est trop cher

Convaincues, les enseignes d’hypermarché ont ainsi largement intensifié la publication de supports dédiés (9 contre 18 en 2018), de même que les distributeurs de proximité, qui ont proposé 10 catalogues en 2018 contre seulement 2 en 2017.
Côté marques, sans surprise, Retail Explorer relève la présence des « big five » des fabricants de produits bio : Distriborg Group, Unilever, Naturenvie, Mondelez et Nestlé. Il y a là une tendance de fond, même les industriels non spécialisés dans le marché bio alimentaire, comme Unilever, Mondelez, Nestlé, Danone ou encore PepsiCo, font leur apparition dans les prospectus dédiés.

Explosion des UB bio en catalogues

Dans son enquête, Retail Explorer rapporte aussi que 2018 a été marquée par un véritable phénomène de densification des UB bio dans les supports : +177% du nombre d’UB par rapport à 2017 (+3 583 UB). Quant aux UB bio non-alimentaires dans les prospectus, elles ont presque triplé en 1 an (+602 UB). On observe aussi un fort démarrage de la part des marques nationales, qui affichent une représentation moyenne de 70% du bio dans les prospectus. S’agissant des mécaniques promotionnelles, la gratuité se révèle très peu présente en 2018 avec seulement 2,4% des UB nipés (en baisse de -0,7 points par rapport à 2017). En revanche, les lots virtuels et le cagnottage sont en forte hausse avec respectivement +4,2 points et +2,1 points par rapport à l’année précédente, et ce, au détriment des remises immédiates (-7,2 points). Un moyen de fidéliser davantage !



* Agence Bio, bilan 2018
** https://www.retailexplorer.fr/democratisation-bio-gsa/

  • Siège - Aix en Provence
    110 AVENUE GALILEE
    CS 70392
    13799 AIX EN PROVENCE CEDEX 3
    Tel. : +33 4 42 24 85 00
    Fax : 04 88 71 85 00
    Google maps